Bonnes pratiques de formation à distance

Avec l’interdiction des cours en présentiel entre mars et mai 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, les institutions membres de la CRFBA ont dû faire preuve d’une grande créativité pour garder un contact avec leurs apprenant-e-s, leur permettre de poursuivre les apprentissages ou de maintenir les compétences acquises, quand cela était possible. En voici quelques exemples concret:


Association Lire et Ecrire (Romandie)

Récolte à l’interne des différentes pratiques mises en place par les uns et les autres: les exemples de pratiques qui ont bien marché sont structurés pour pouvoir les publier sur une plateforme en ligne commune et mis à disposition de toutes et tous à partir du 6 avril.

Exemple: une vidéo de l’OFSP avec sous-titre a été commenté par un formateur en début de confinement, pour permettre aux personnes en difficulté avec l’écrit de comprendre les contenus.

La plateforme en ligne Ilias  https://ilias.leap.ch qui recensera ces exemples est accessible à toute personne intéressée, y compris celles qui ne travaillent pas pour Lire et Ecrire. Une inscription est nécessaire (cliquer sur « se connecter » en haut à droite, ensuite « créer un compte » dans le rectangle bleu).  Les exemples de pratiques de formation à distance seront accessibles sur le Groupe des formateurs et formatrices ALE dans le dossier Activités à distance printemps 2020. Si vous avez des questions sur la plateforme ou si vous avez des difficultés à trouver les documents , vous pouvez contacter celine.monney@lire-et-ecrire.ch.


Caritas Vaud

Pour proposer une alternative aux cours en présentiel, qui sont provisoirement suspendus, Caritas Vaud a mis en place de nouveaux cours gratuits à distance:

  • des cours de conversation de 30 minutes par semaine, organisés en binômes formateur-trice/apprenant-e et animés par des bénévoles; 50 binômes ont pu être créés; ces cours visent à
    • permettre aux apprenants qui le souhaitent de continuer à se former
    • promouvoir une initiative solidaire en donnant l’occasion aux formateurs bénévoles de français de Caritas Vaud de poursuivre leur engagement
    • lutter contre l’isolement en permettant de garder un minimum de repères et de liens sociaux
  • un cours de préparation à l’évaluation de langue fide A1 de 3 fois 30 minutes par semaine (plus travail à domicile); cecours a pour objectif de :
    • permettre aux migrants allophones ayant besoin d’attester d’un niveau A1 à l’oral pour obtenir/renouveler un permis B de développer leurs compétences
    • exercer leur français en vue de la validation des connaissances et l’obtention du passeport des langues fide

Les liens avec les apprenants des cours hebdomadaires et semi-intensifs suspendus sont maintenus grâce à des devoirs et/ou des liens pour du travail en autonomie sur des sites web.

Caritas Vaud met par ailleurs à disposition de ses formateurs du matériel pédagogique :

  • accès direct sur OneDrive à toutes les fiches pédagogiques disponibles jusqu’ici sous format papier ;
  • liste d’adresses web pour exercer le français en ligne

Association Français en Jeu (Vaud)

Nous avons entrepris différentes actions pour pallier le présentiel depuis le 14 mars, avec deux objectifs posés dès le départ :

  1. agir de façon simple pour une accessibilité large ;
  2. agir régulièrement pour préserver le lien.

Ainsi, nous avons souhaité éviter de noyer les personnes par un surplus d’informations et garder une motivation dans la durée. Les formateurs et les formatrices ont contacté les apprenant-e-s de leur classe par mail, WhatsApp, Slack, téléphone ou courrier pour :

  • Garder un lien social ;
  • Garder un lien d’apprentissage en relançant et remobilisant les apprenant-e-s dans la durée;
  • Les rediriger sur le site de Français en Jeu où nous mettons tous les lundis et jeudis des liens vers des exercices en autonomie, à raison de 5 liens par semaine : https://www.francaisenjeu.ch/se-former-a-distance/
  • Proposer des exercices écrits que les apprenant-e-s retournent pour correction ;
  • Tester des vidéoconférences pour des cours de conversation en ligne avec zoom ou 3cx ;
  • Récolter les mails des apprenant-e-s qui ne nous l’auraient pas transmis.

Les formateur-rice-s ont également proposé des activités plus spécifiques à leur groupe en partant des sites proposés sur la page Se former à distance de Français en Jeu ou en partant de leurs objectifs de cours.

Dans le cas des cours d’alphabétisation, les formatrices ont appelé leurs apprenant-e-s pour garder un lien et ont proposé l’envoi de fiches de lecture à pratiquer avec les enfants ou le/la conjoint-e. Elles ont également proposé des exercices d’écriture envoyés par WhatsApp ou par poste, en utilisant des timbres commandés par SMS au 414.

Le pôle Formation envoie un message de propositions d’activités, d’outils et d’informations chaque mercredi aux formateur-trices bénévoles et salarié-e-s. Ce message vise :

  • La circulation collective d’information et le partage d’expériences ;
  • Le partage de fiches pédagogiques conçues par les formateur-trice-s sur l’animation d’activités  à distance ;
  • Le partage de moyens d’interaction.
  • Une certaine harmonisation des pratiques au sein de l’association.

Les logiciels et applications principalement utilisées sont :

  • https://fr.wix.com/ pour la création d’un blog pour partager des exercices ;
  • Slack pour interagir en passant par les mails et poster des contenus variés ;
  • Zoom et 3cx pour la visioconférence ;
  • Padlet pour créer des murs de partage ;
  • Quizlet pour la révision du vocabulaire ;
  • WhatApp pour des dictées, des envois et corrections d’exercices, des envois consignes.

Nous utilisons les interfaces les plus aisées et privilégions les moyens que nos apprenant-e-s utilisent déjà et souvent depuis longtemps pour correspondre à distance. Ainsi, nous avons « découvert » et appris à utiliser des interfaces ou des applications proposées par les apprenant-e-s.

Des e-permanences sont également mises en place pour les formateur-trice-s. L’objectif est d’organiser un partage en ligne d’expériences et de faire un état des lieux du suivi des cours entre les formateur-trice-s. C’est aussi l’occasion d’apprendre entre pairs à utiliser les outils de distance : animer une séance avec un logiciel de visioconférence, partager l’écran, gérer des sous-groupes de discussion, utiliser un tableau commun.


La Maison du Monde (Monthey, Valais)

Poursuite d’un certain nombre de cours à distance même si cela se révèle très compliqué à la fois pour les apprenants et pour les enseignantes. Travail avec les apprenants sur différents axes en fonction de leurs niveaux:

  • pour les plus fragiles et débutants (cours alpha): contact direct des professeur par whatsapp, pour essayer de prendre des nouvelles et savoir si ça se passe bien avec les enfants; pour l’apprentissage les enseignantes utilisent cette application de différentes manières:
    • capsule audio pour donner des consignes de tâche
    • capsule vidéo également pour des consignes
    • demande de photo, audio, vidéo pour le retour
  • pour ces apprenants il y aussi une plate-forme quizlet pour l’apprentissage/révision du vocabulaire vu en classe qui existait déjà et qui a été ouverte à toutes les classes
  • pour les autres élèves, en plus de ces méthodes déjà mentionnées, mise en place d’un site moodle où les enseignantes peuvent proposer différentes tâches en fonction du niveau.

Constat de grosses différences interpersonnelles dans l’usage de l’outil informatique. Tout le monde a un smartphone, mais certains ne comprennent pas le rôle de l’email et ne comprennent tout simplement pas le principe de cliquer sur un lien pour obtenir une information.


Université Ouvrière de Genève

FORMATION DE CONCIERGES D’IMMEUBLES

Cette formation a débuté mi-septembre 2019 avec 13 participants et devait se terminer le 29/05/20. Elle amène à l’obtention d’un Certificat de formation continue reconnu par l’Etat et comporte une partie « compétences de base en informatique » (utilisation de Word et Excel liée à des tâches propres au métier). De manière transversale, sont travaillées aussi les compétences « d’apprendre à apprendre » et de retranscrire de manière compréhensible et simple en français une idée en lien avec le cours et leur métier.

La « reprise » de contact avec les participants après l’arrêt des cours en présentiel le 13/03 : premier contacte par téléphone mais beaucoup ne répondaient pas et ne rappelaient pas. Création d’un groupe Whatsapp qui a permis de prendre contact avec tous les participants et d’avoir leur attention.  

Suivre des nouveaux cours à distance : publication d’une vidéo sur le groupe Whatsapp pour expliquer comment la formation allait se poursuivre. Cette vidéo a également permis de leur montrer, leur rappeler comment se « reconnecter » à la plateforme d’apprentissage de l’UOG, le Moodle. Sur cette plateforme, ils étaient invités à consulter un nouveau cours interactif grâce aux fonctionnalités du Moodle. Le PowerPoint de l’intervenant prévu en présentiel a été adapté en y ajoutant différents types de questions (QCM, Vrai/Faux, glisser-déposer, texte à trous, etc.) et des vidéos. Pour le moment, la moitié des participants ont consulté le nouveau cours. Un autre nouveau cours sous ce format sera proposé en mai. 
Il est également important que les participants garde un lien avec la formation, avec les thématiques traitées les mois passés mais il est également crucial de prendre en compte leurs problématiques quotidiennes. Ils sont encore plus sollicités dans leur travail qu’avant (mesures sanitaires dans les immeubles plus drastiques qui demandent des nettoyages plus fréquents et plus approfondis) et ont donc peu de temps disponible pour la formation. C’est pourquoi une solution ludique et pratique pour réviser les cours a été imaginée avec l’application Kahoot. Cette application a l’avantage d’être visuellement très claire même sur smartphone et très intuitive.

Cette expérience montre en tous les cas qu’il est crucial de garder le lien avec les participants, que l’accompagnement et le tutorat sont les clés d’une formation à distance efficace. On ne doit pas se contenter de mettre des outils à disposition des participants mais il est essentiel de les accompagner dans l’utilisation de ces outils, de leur proposer un feedback régulier sur leurs apprentissages.