La formation de base

Plusieurs définitions de la formation de base

La formation de base peut être définie de différentes manières, et la définition qu’on lui donne reflète une certaine vision – ou  philosophie – qui a un impact important sur les choix que l’on opère. Les définitions existantes se situent entre deux extrêmes. D’un côté, une vision très fonctionnelle, qui mentionne uniquement les compétences mesurables et utiles que la formation doit permettre d’acquérir. De l’autre côté, une vision globale et humaniste, qui veut considérer l’adulte dans tous ces aspects et qui met l’accent sur l’autonomie de l’individu au sens large (empowerment).

A titre d’exemple pour ces deux visions, nous pouvons citer la définition de la Loi Fédérale sur le Formation Continue et la définition des compétences clés pour l’éducation et la formation tout au long de la vie du Conseil de l’Europe.

Par la définition ci-dessous, nous souhaitons défendre une certaine vision de la formation de base des adultes, celle de nos membres, qui n’est pas uniforme mais reflète un certain nombre de valeurs qui nous tiennent à cœur.

Notre définition: notre vision

Cette définition est largement inspirée de celle du Collectif genevois pour la formation de base des adultes C9FBA.

La formation de base des adultes vise l’acquisition de connaissances et le développement de compétences de base nécessaires à toute personne, d’origine suisse ou étrangère, pour s’insérer durablement dans la société au niveau culturel, économique, politique et social.

Les connaissances et compétences de base sont:

  • l’expression et la compréhension orales (écouter, parler);
  • la communication écrite (lire, écrire);
  • le calcul (maîtrise des quatre opérations);
  • les technologies de l’information et la communication (Internet, smartphones, bureautique de base, messagerie…)
  • le raisonnement logique (classement, sériation, résolution de problèmes…);
  • le repérage dans l’espace (lecture de plan, de cartes, orientation…);
  • le repérage dans le temps (planifier, respecter des horaires, des délais..).
  • la connaissance des ressources locales, des us et coutumes du lieu et de son histoire, des droits et devoirs liés à l’exercice de la citoyenneté.

A cela s’ajoutent les compétences personnelles (connaissance et gestion de ses émotions; cognition, évaluation des obstacles et des ressources; identité et image de soi) et sociales (coopération et esprit d’équipe; communication; gestion de conflits, esprit de compromis).

La formation de base des adultes nécessite la mise en place de dispositifs favorisant l’accès et le maintien en formation (préparation à la formation, accompagnement, etc.).

Le public visé est constitué principalement de personnes non qualifiées, peu ou pas scolarisées, qui se trouvent souvent dans une situation de précarité sociale et ou économique.